Dernier titre en chanson / La très beauté.

 

 

La très beauté (EP)
3 poèmes de Benoit Miller

LA TRÈS BEAUTÉ 4:09
MARIE 4: 56
NOVEMBRE 4: 06

Nouvel EP

Disponible sur toutes les plates-formes.

EXTRAITS

Claude Marc Bourget chante ici avec sérénité 3 poèmes du poète et essayiste catholique Benoît Miller. Des poèmes inspirés, à la fois simples et précieux, modernes et pourtant enracinés dans la tradition, la nature et la beauté des choses, enluminés de douces métaphores et de tendres images. Bourget a su apporter à ces textes, par sa voix et sa musique, ce qu’il fallait de couleurs, de liberté et de tact pour nous séduire sans détour, peu importe notre rapport à la foi et à la riche symbolique chrétienne.

Distribué par Sélect.

 


Bourget chante La lettre, Blanche, Silence (EP).

Bourget chante La lettre, Blanche, Silence (EP).
3 chansons tirées de l’opéra-tango « La bibliothèque interdite » de Denis Plante

La lettre
Blanche
Silence

Nouvel EP

 Disponible sur toutes les plates-formes.

Écoute en ligne via Sélect digital (Spotify, Apple Music, Dezeer, iTunes).

Claude Marc Bourget, après avoir chanté ses propres textes et musiques avec Les amants de l’ombre, s’attaque à 3 bijoux ciselés par Denis Plante (Tango Boréal), dans le cadre de son opéra-tango « La bibliothèque interdite», qui a tenu l’affiche avec succès ces dernières années, sous forme théâtrale, aux quatre coins du Québec. Claude Marc Bourget, qui signe les arrangements en plus de toutes les parties instrumentales, notamment à ses claviers, donne une interprétation très personnelle, libre et moderne de trois chansons issues de cette œuvre aux contours tragiques et de portée universelle : La lettre, où la triste douceur annonce le drame, Blanche, où le confinement est combattu par un délire d’amour et de mort, et Silence, où l’absurdité de l’enfermement et de la solitude conduit au cri tragique, final. D’aucuns verront en ces soliloques à fort élan théâtral un écho des événements récents et planétaires de notre temps, mais aussi un rappel du prix à payer pour la liberté, qui est souvent sont contraire, la mise au banc, c’est-à-dire l’isolement et le …silence.

Distribué par Sélect.


Il voudrait tant, version d’automne (single)

BOURGET / Il voudrait tant, version d’automne
Théâtre II

Maintenant disponible sur toutes les plates-formes.

J’ai le plaisir d’offrir une nouvelle interprétation de «Il voudrait tant», une chanson initialement présente sur mon album Les amants de l’ombre et dont j’ai co-signé le texte avec la romancière et essayiste Sarah Vajda. Cette nouvelle version, dite version d’automne, fait plus de 11 minutes. Durée inhabituelle pour une musique inhabituelle, sur un texte inhabituel. Voyageurs pressés et amateurs de chansons fast food s’abstenir. La pochette indique également Théâtre II, qui donne un indice sur le parti pris tragique de cette interprétation.

Distribué par Sélect.

Écoute en ligne via Sélect digital (Spotify, Apple Music, Dezeer, iTunes).


À propos de La Misère des niches d’Alain Brunet

(Lire ce texte en pdf)

10 juin 2018

À PROPOS DE L’ESSAI “LA MISÈRE DES NICHES” D’ALAIN BRUNET
Commentaires et contribution d’un (misérable) artiste et producteur

À propos de La Misère des niches d’Alain Brunet
Commentaires et contribution d’un (misérable) artiste et producteur

Je termine la lecture de La Misère des niches et, tout en résumant cet essai à ma man ière, j’aimerais faire part ici, dans mes propres mots, des commentaires qu’il m’inspire et de mon interprétation de la conjoncture qu’il éclaire. Je me suis obligé à être bref. Je passe donc sur les nuances ou les objections que j’apporterais à certains égards, de même que sur une analyse plus philosophique des causes, pour m’en tenir aux nombreux éléments incontestables de l’ouvrage, propres à nourrir la réflexion commune, le courage et le geste. Je joins également quelques vues inspirées de cette lecture, puis enfin une suggestion tactique.


Critique et entretien / Les Amants de l’ombre

« Un moment de grâce »

«Six chansons qui demandent à être découvertes… avec mille et une tendresses». «Les amants de l’ombre, un disque sur lequel on retrouve six chansons qui demandent une attention, un moment de grâce lors de l’écoute. » Raymond Desmarteau, Radio-Canada International

Voir article complet sur RCI.

Audio : Écoutez l’entretien de Bourget
avec Raymond Desmarteau sur l’album Les Amants de l’ombre.

Écoutez l’album. Disponibles sur toutes plates-formes numériques en tous pays,

et en magasin au Québec chez Archambault et Renaud-Bray.
Consultez le livret (paroles et crédits).

 

Les amants de l’ombre

BOURGET, LES AMANTS DE L’OMBRE
Chansons d’amour, de vie et de mort

VOICI POURQUOI 7:19
COMME ON AIME 6:42
LES AMANTS DE L’OMBRE 8:10
IL VOUDRAIT TANT 7:57
JE ME DEMANDE 9:04
ARRÊTEZ 10:50 I

Paroles de Claude Marc Bourget, sauf “Il voudrait tant”, par Sarah Vajda et Claude Marc Bourget
Musique, voix, piano, claviers, prises de son, programmation instrumentale et arrangements par Claude Marc Bourget
Mixage par Carl Talbot, Productions Musicom

℗ Produit par Metis Islands Music / © Claude Marc Bourget

Claude Marc Bourget, compositeur et pianiste, mais aussi écrivain, prend ici le parti de la chanson française, où se croisent et s’expriment chacun de ses talents, composition, piano et poésie, dans un univers à la fois sombre et lumineux, classique et moderne, qui ne peut laisser indifférent. L’interprétation poétique et sensible, les arrangements à la fois purs et savants, les textes forts, d’amour et de mort, nous entraînent dans un voyage de haut vol, étonnant d’expression, inédit.

Nouveauté du 20 avril 2018.

Disponibles sur toutes plates-formes numériques en tous pays,
et en magasin au Québec chez Archambault et Renaud-Bray.
Consultez le livret (paroles et crédits).

Relations de presse
Communications Lise Raymond
info@clraymond.com



Musicographie

2020

La très beauté, 3 poèmes de Benoit Miller

Bourget chante La lettre, Blanche, Silence, 3 chansons tirées de l’opéra-tango « La bibliothèque interdite » de Denis Plante

2018

Les amants de l’ombre, chansons d’amour, de vie et de mort

Reprises.
2019. Il voudrait tant (version d’automne).

2014

Le Mystère des trois jours, pour piano et 4 violons virtuels / 13:51
Le Mystère des trois jours, for piano and 4 virtual violins/ 13:51

2012

Groendland, ou le Chant des glaces, pour violon (partition disponible) / 07:07
Greenland, Song of the Ice, for solo violin (score available) / 07:07

2011

Iver, mouvement pour violon et violoncelle (partition disponible) / 4:19
Iver , for violin and cello (score available) / 4:19

Noviaus tanz, 3 mouvements pour violon et violoncelle (partition disponible) / 11:51
Noviaus tanz, for violin and cello (score available) 11:51

2010

Musiques de ballet (piano solo)
CD Audience (Montréal)

2008

Second Time, Improvisations Cycle (piano solo)
CD Quebec Improvised Musics Society (Québec)

2007

Blue and White Rabbit (piano solo). CD hors commerce..

2006

Improvisations (piano solo). CD hors commerce.

……………………………………………………………………………………………………………
Interruption de la musique (voir Lettres) Interruption of music (see Letters)

……………………………………………………………………………………………………………

1983

Erdro Erdrosed II, pour 6 magnétophones et 3 exécutants-improvisateurs (guitare, clarinette et piano).
Créée au Musée d’Art contemporain de Montréal, sous la direction du compositeur, les 1er et 2 octobre 1983.
60:00. Partition manuscrite avec notes (EE II pdf, 14,6 Mo) et bandes disponibles. Extraits sur Archives 1983.

Nuances, pour marimba solo
Créée par Julien Grégoire, concert de maîtrise, salle Claude-Champage, Montréal
Partition manuscrite à la transcription— version en cours pour quintette (flute, clarinette, cor, violoncelle et tuba)
4:00 approx.

1982

Erdro Erdrosed I, pour magnétophones, exécutants-improvisateurs et auditoire.
Créée à la galerie Véhicule Art de Montréal sous la direction du compositeur, les 22 et 23 mai 1982.
25:00

Tension résonante / prolongation, pour piano et bande magnétique,crée à la galerie Véhicule Art le 18 février 1982 (Musak Noise Sound Festival).
45:00. Bande magnétique disponible seulement.

1980

Musique de scène (live), À partir d’une métamorphose, de Bernar Hébert (60 minutes, Théâtre de l’Eskabel, Montréal), du 31 octobre au 16 novembre 1980)

Musique de film, Le sentier des pommiers en fleurs ou la fête des gémeaux, de Pierre Blackburn (16mm couleurs, 26 minutes, Le Ballon Blanc).

1978

De Willendorf (pièce musicale en 3 parties), sur un texte de Jean Bernier (inédite, manuscrit à la transcription)
Pour 3 récitants et 9 instrumentistes (clarinette, clarinette basse, percussions(2), piano, quatuor)
8:00

1976

Essai de logique instinctive (œuvre de jeunesse inédite)
Quatuor à cordes / 06:00


Le mystère des trois jours

CLAUDE MARC BOURGET
LE MYSTÈRE DES 3 JOURS, for piano and 4 virtual violins

1. Premier jour………………..5:22
2. Deuxième jour……………..5:03
3. Troisième jour………………3:26

LE MYSTÈRE DES 3 JOURS REVIEW (metis-islands.com)

pdf cover / pdf back cover
jpg cover / jpg back cover

Claude Marc Bourget, piano and programming

Recorded december 2012, Metis Islands Studio Mixing and mastering by Claude Marc Bourget and Metis Islands Studio Produced by Metis Islands Music, May 2014 © Metis Islands Music

METIS ISLANDS MUSIC / Catalog number : MIM-005


Pilgrim of the String

JEAN-PIERRE CHASSÉ
PILGRIM OF THE STRINGS / ACOUSTIC GUITAR
STRINGS/アコースティックギターの巡礼者

PRODUCTIONS DE L’ONDE
Catalog number : OND2-4072

All music by Jean-Pierre Chassé.

Recorded May 2011, Studio de l’onde, Montreal. Executive producer: Claude Marc Bourget.
Recording producer and engineer:
Jacques Laurin. Mixing by Jacques Laurin. Mastering by Carl Talbot, Le Lab Mastering, Montreal. Photo by Jean-Pierre Chassé. Graphics by (illusions) Philippe Ghielmetti.

A Claude Marc Bourget Production, with the support of Alain Robert.

Jean-Pierre Chassé is playing a Moisan guitar.

PILGRIM OF THE STRINGS / REVIEWS


Critique / Pilgrim of the Strings ⎯ Chassé

06/08/12   REVIEW   
JAZZ TIMES, USA,
by Susan Frances

PILGRIM OF THE STRINGS

Pilgrim of the Strings, the new recording from acoustic guitarist Jean-Pierre Chassé is a lush embroidery of ambient soundscapes tooled in penetrating improvisations, protracting arpeggios and melodic fractals. The Montreal native teamed up with classical pianist Claude Marc Bourget who produced the recording while mixed and mastered by Jacques Laurin. A synthesis of flamenco, bossa nova and ambient jazz, Pilgrim of the Strings soars with a nimble imagination reflective of vintage Django Reinhardt and the melodic sensibilties of Paco.

The soft, angelic sonorous of « Passage To Europe » contrasts the rattling chords swagging « Lo Mas Importante es Vivir.» The elegant flamenco wings of « The Other Side of Eyes » move with a dancer’s instinct switching to the taut arpeggios of « Narmada Ka Pani » highlighting sizzling, erotic chord rotations which are embellished by Turkish accents. The gentle acoustic twirls and spinning riffs of « Pas a Pas » complement the whispery tendrils of « Ishindenshinun » ascending and descending along the melodic scale creating a storytelling voicing in the chord expressions creased by a Spanish flare. The graceful gait of the chord scheme along « Los Ultimos Pajaros » is propelled by sprinting chord patterns and sleek improvisations that retract and soar trajecting intermittantly. The bossa nova stylizing of « Atoll das Rocas » changes to a bop-inspired rhythm in « Bop’s Memories » reminiscent of the gypsy tones of Django Reinhardt and the bluesy entwines of Richard Hart.

Jean-Pierre Chassé is a one of kind guitarist. His sense of melodic phrasing and timing for penetrative improvisations puts him in the ilk of Paco. His tracks weave into each other without disruption moving with the ease of the Alps flowing across the borders of Frances, Switzerland and Italy. Motivated by passion, Pilgrim of the Strings gives definition to ambient jazz with comfy atmospherics that allude to evenings cruising along the Mediterranean. (JazzTimes) / Read the review by Susan Frances.

PILGRIM OF THE STRINGS

20/05/12   REVIEW, par Nicolas Pelletier
BLOGUE EN MUSIQUE, Québec

LE VIRTUOSE JEAN-PIERRE CHASSÉ SE DISTINGUE

Trop souvent, les musiciens comme le guitariste Jean-Pierre Chassé passent inaperçus. La musique qu’ils émettent n’est simplement pas assez sexy, pas assez pop, pas assez prévisible pour que le grand public s’y intéresse. Les médias aussi, nous avons notre part de responsabilité dans ce manque de visibilité. Exposer des talents tels celui de Jean-Pierre Chassé ne “rapporte” pas autant qu’un (autre) potin sur une chanteuse R’n’b qui dévoile un peu plus de poitrine que le mois dernier.

Je vous invite ce matin à prendre une pause de tout cela et de prendre le temps d’apprécier la superbe musique de ce guitariste extraordinaire qu’est Jean-Pierre Chassé. Aussi habile dans un style classique contemporain que le flamenco ou le tango (Los mass importante es vivir), ce Montréalais de 56 ans n’a rien à envier aux Steve Howe (Yes) de ce monde. Son style varie entre jazz et classique et est teinté de plusieurs influences. On pourrait dire qu’il se cherche. On pourrait aussi dire qu’il se distingue.Alors qu’aujourd’hui, il est si facile de programmer des échantillonnages pour monter un groove accrocheur, on oublie trop vite qu’il doit exister des virtuoses instrumentaux pour créer des passages dignes d’être repris. Le nouveau disque de Chassé est bien plus que des passages, c’est un superbe recueil de neuf pièces instrumentales qui font vibrer la guitare classique de façon spectaculaire. Chassé peut jouer la carte de la virtuosité technique puis celui de la sensibilité dans le phrasé suivant. Comme tout grand musicien, Jean-Pierre Chassé sait laisser sonner chaque note. Il comprend le rôle de chacune: sur The Other Side of Eyes, la mélodie est en avant-plan, solide, alors que des fioritures passent leur chemin plus loin derrière, à un autre niveau.

Oui, vraiment, Jean-Pierre Chassé est un musicien d’un autre niveau. Les mélomanes ouverts aux styles musicaux les plus variés sauront le reconnaître dès les premiers instants.

(Blogue en musique) / Lire la critique par Nicolas Pelletier.

PILGRIM OF THE STRINGS